Les bons plans pour faire construire sa maison à Bordeaux

Aujourd’hui, le centre ville de Bordeaux est totalement construit sur la surface comprenant le triangle Saint-Michel/Jardin Public/Quai de Bacalan. Cependant, pour ceux qui rêvent tout de même de se faire construire un pavillon dans Bordeaux intra-muros, il reste quelques îlots encore constructibles.

Parier sur le futur

Dans tous les cas de figure, il faut voir l’état des quartiers non pas tels qu’ils sont à l’heure actuelle, mais tels qu’ils seront dans 5 ou 10 ans. Les parcelles constructibles qui sont encore disponibles sur Bordeaux se trouvent presque toutes dans des quartiers qui à l’heure actuelle font un peu pâle figure, mais devraient prendre beaucoup en valeur dans les prochaines années, grâce à des projets de réhabilitation massifs menés par la mairie de Bordeaux notamment.

Bacalan, le quartier au fil de l’eau

Si aujourd’hui, je vous l’accorde, Bacalan n’est pas forcément le quartier dont vous rêver, il pourrait bien en aller très différemment d’ici 5 ans : ouverture du pont Bacalan-Bastide dès 2013, réaménagement des friches industrielles en espaces vert d’ici trois ans, le quartier va connaître un remaniement très important et sera sans doute the place to be d’ici peu. Avec le démantèlement d’espaces autrefois industriels, un constructeur à Bordeaux pourra d’ici peu vous proposer de construire dans cette zone.

Belcier, centre névralgique des transports en commun

Votre travail nécessite de nombreux déplacements aux quatre coins de la France ? Belcier est le quartier qu’il vous faut. Avec de très nombreuses maisons laissées à l’abandon, Belcier fait un peu grise mine. Cela ne va pas durer : la ligne LGV mettra Bordeaux à 2 heures 30 de Paris en 2017. Avec en prime un grand centre commercial et la suppression des boites de nuits quai de Paludate, le quartier Belcier sera bientôt agréable à vivre, à quelques minutes du centre ville grâce au tramway.

 

Le webmaster peut avoir noté cette page.
[Total: 0 Average: 0]
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.